Le raisin devient une alternative au cuir animal ! Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Le raisin devient une alternative au cuir animal !

Le raisin devient une alternative au cuir animal !

Le raisin est désormais utilisé comme alternative au cuir animal. Il pourrait le remplacer dans l’industrie de la mode. Zoom sur le sujet.


L’industrie de la mode étant pointée du doigt, toutes les alternatives écologiques sont bonnes à exploiter. Les acteurs du changement redoublent d’ingéniosité pour rendre la mode plus « green ». C’est ainsi que de nombreuses alternatives au cuir voient le jour. Après l’ananas, la banane ou encore la peau de champignon, c’est au tour du raisin de se substituer au cuir animal.

Fabriquer du cuir est polluant

Qui dit cuir, dit généralement vaches. Et qui dit vaches, dit aussi élevage. Or l’élevage comme on l’entend actuellement engendre une consommation énorme en ressources naturelles, tant en eau, qu’en espace terrestre. En effet, pour produire la nourriture des bovins, il faut souvent brûler des forêts en vue d’y faire pousser le soja, puis utiliser des quantités d’eau astronomiques, aussi bien pour faire pousser les cultures que pour abreuver les bêtes.

Le cuir est un sous-produit, puisque les bovins sont principalement élevés pour leur viande. Après le passage à l’abattoir, les peaux sont récupérées en vue d’être vendues à l’industrie textile. Ensuite, pour que le cuir résiste dans le temps, il est primordial de procéder à différentes opérations comme celle du tannage des peaux. Cela nécessite des produits chimiques, une grande quantité d’eau et d’énergie. Les eaux souillées et chargées de matières polluantes (sulfures, formaldéhyde, goudron de houille, huiles, colorants, cyanure, etc.), sont rejetées dans les cours d’eau. C’est pour cette raison que le cuir synthétique naturel attire de nombreux fabricants à l’âme plus écolo.

Le tannage végétal est plus écologique

Parmi de nombreux processus de tannage étudiés, celui ayant une empreinte environnementale moindre reste le tannage végétal. Il s’agit d’un procédé artisanal permettant d’utiliser les acides tanniques naturellement présents dans les végétaux (plantes, écorces, feuilles, fruits).

D’après une étude menée en 2017 par Pulse of The Fashion, la fabrication de cuir végétal ou synthétique est plus écologique que celle du cuir animal. Selon les chercheurs, le cuir animal est le 3e acteur du réchauffement climatique, contrairement à la fabrication du cuir végétal.

Le « cuir de raisin » séduit les géants du textile

Vegea est une entreprise milanaise. Elle utilise le raisin dans tous ses états pour en faire… du cuir ! De la peau en passant par les tiges et les graines, rien ne se perd, tout se transforme. L’entreprise a décroché le premier prix H & M Global Change Award en 2017 pour ses prouesses et sa découverte écologique.

Vegea cuir raisin

Le cuir de raisin est obtenu à base de résidus de la viticulture. Il s’agit d’un matériau écologique, naturel et 100 % vegan. Cette alternative au cuir animal est résistante et peut être utilisée tant par la mode que par l’industrie automobile ou encore dans l’ameublement. À ce titre, Bentley a signé un partenariat avec Vegea pour réaliser l’intérieur de sa nouvelle EXP 100 GT. 

Des performances de production inouïes

Vegea a calculé que dans le monde, environ 26 milliards de litres de vin étaient produits chaque année, générant ainsi quelque 7 milliards de kilos de marc. Si ces résidus étaient réutilisés pour fabriquer du cuir, cela permettrait de produire 3 milliards de mètres carrés de cuir végétal, soit une superficie plus importante que l’île de la Réunion !