Les bienfaits du chat sur l’Homme Lecture : 6 min
  1. Accueil
  2. Santé
  3. Les bienfaits du chat sur l’Homme

Les bienfaits du chat sur l’Homme

Les chats ont de véritables influences sur l’état de santé des humains. Leur ronronnement aurait des vertus apaisantes. Tour d’horizon du sujet.


Les chats sont indépendants et autonomes. Une chose est sûre, ils ne laissent personne indifférent : on les aime ou on les déteste. Il faut dire que sous leurs airs hautains se cachent des vertus incroyables pour les humains. Voici quels sont les bienfaits du chat envers l’Homme.

Les chats à travers les civilisations

Adulé en Égypte antique, le chat était considéré comme un psycho-pont. Bastet, la déesse représentée par un chat était symbole de fécondité et de protection. Ces animaux étaient vus comme des êtres accompagnant les âmes vers le paradis. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les chats étaient également vénérés dans d’autres cultures.

Sculpture chat égyptien

Chez les bouddhistes, le félin représente la spiritualité. C’est pour cela qu’en Thaïlande, lorsqu’un être mourait, il était enterré dans une crypte avec un chat vivant. Dès que le chat sortait de celle-ci par la trappe prévue à cet effet, alors la famille savait que l’âme du défunt était véhiculée par l’animal.

Chez les musulmans, le chat est également un animal aux vertus incroyables, puisqu’il a sauvé Mahomet d’une morsure de serpent. Les chrétiens, quant à eux, le diabolisaient, car le reflet de ses yeux était considéré comme malsain, sans parler du fait que les païens l’adoraient. Il était aussi l’animal du diable et des sorcières, doté de pouvoirs surnaturels (d’où la légende des 9 vies du chat).

Quoi qu’il en soit, depuis la domestication du chat en Europe et dans le monde, celui-ci n’est plus ni diabolisé ni idolâtré. Il s’agit d’un animal de compagnie un peu particulier, car on lui prête désormais des vertus curatives.

Les chats sont bénéfiques pour les enfants

Comme bon nombre d’animaux domestiques, les chats aident les enfants à renforcer leurs immunités. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un chat à la maison c’est aussi moins d’allergies pour le bébé qui grandit (acariens, herbe, etc.). Ils sont également très câlins avec les enfants et sauront être un véritable réconfort pour eux. Les félins ressentent la tristesse ou l’anxiété et viendront automatiquement apaiser un enfant mal dans sa peau. Les enfants autistes s’ouvrent aussi beaucoup plus au contact d’un chat.

D’autre part, lorsqu’un chat partage le même foyer qu’un enfant, cela l’aide à se responsabiliser. En effet, l’enfant se sent en charge et responsable de son animal. Certains vont automatiquement contribuer à nettoyer sa litière, d’autres vont s’obliger à jouer avec lui, lui donner à manger, etc.

Enfin, le chat rassure et apaise un enfant, notamment la nuit. Si le chien attend d’être protégé par l’Homme, le chat, quant à lui, estime que c’est plutôt à lui de protéger son « humain ».  

La ronronthérapie, qu’est-ce que c’est ?

Avoir un chat réduit les risques d’attaque cardiaque de 30 % et améliore globalement la santé des habitants du foyer. Jean-Yves Gauchet est vétérinaire dans la ville rose. Il est l’inventeur de la ronronthérapie. Le ronronnement du chat permet de produire de l’ocytocine, une hormone nécessaire pour prendre confiance en soi, ainsi que la sérotonine, qui n’est autre que l’hormone du bonheur. Selon lui, le ronronnement du chat est aussi bénéfique sur 2 éléments : le stress et les fractures osseuses.

En effet, les sons graves émis par le ronronnement du chat viennent titiller nos émotions. Ils ont le même effet que la musique sur nous. En ce sens, le ronronnement va nous apaiser et nous détendre en périodes de stress. Lorsqu’une musique cherche à donner de l’émotion, c’est par le biais des graves qu’elle va les diffuser. Le ronronnement du chat utilise la même méthode.

Ensuite, il faut savoir qu’un chat ne ronronne pas que lorsqu’il est bien. Il peut également le faire lorsqu’il se sent stressé, malade ou lorsqu’il souffre d’une blessure par exemple. Après avoir étudié le ronronnement, Jean-Yves Gauchet a pu établir que les vibrations émises par le ronron du chat étaient étagées sur des fréquences de 25 à 50 hertz. Ce sont les mêmes que celles utilisées par les appareils de kiné ou en médecine du sport pour réparer les os ou les tissus musculaires pour accélérer la guérison.

Les chats soignent

Plusieurs études prouvent que les chats ont des vertus curatives pour l’Homme. Mais cela se remarque aussi en pratique. En effet, les chats intègrent désormais aussi bien les écoles que les maisons de retraite et même, certains hôpitaux.

Ronrontherapie

Dans les écoles, ils aident les enfants à canaliser leurs peurs et leurs angoisses. Le simple fait de caresser un chat ou de l’entendre ronronner va créer une atmosphère bénéfique pour les plus jeunes. De même, dans les maisons de retraite, les chats vont vers les personnes malades, angoissées ou très souffrantes. Ils s’allongent sur les patients, les regardent et ronronnent. Enfin, dans les hôpitaux, les chats accompagnent les personnes mourantes pour leur tenir chaud et ronronner à leurs côtés.

Les chats augmenteraient aussi la productivité

C’est du moins une étude menée par l’université d’Hiroshima. Visionner des vidéos et des photos de chaton améliorerait la productivité au travail. C’est ainsi que certaines entreprises japonaises ont décidé de mettre en place des pauses chaton pour rebooster leurs employés !