Quel alcool privilégier pour un apéro écolo ? Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Alimentation
  4. Quel alcool privilégier pour un apéro écolo ?

Quel alcool privilégier pour un apéro écolo ?

L’heure de l'apéro n’est pas une raison pour abandonner votre âme d’écologiste. Dans cet article, on fait le point sur les alcools les plus respectueux de l’environnement. À consommer avec modération, toujours.

Vous êtes-vous déjà demandé quel alcool a l’impact environnemental le plus faible ? Et si vous pouviez respecter la planète jusque dans votre verre à l’apéro ? On vous aiguille sur les choix les plus respectueux de l’environnement. 

L’eau du robinet, la championne de l’écologie

Oui oui, on sait, on vous a dit qu’on parlerait d’alcool. Mais comme on tient à votre santé et à celle de la planète on vous le glisse juste en passant : l’eau du robinet c’est écolo, économique, zéro déchet, et super bon pour la santé. Puis le fait de boire de l’alcool, de toute façon, a un impact environnemental assez important. Entre la fabrication de votre élixir préféré, son transport et les déchets générés (canettes, cubis, bouteilles, etc.), moins vous boirez d’alcool, mieux ce sera pour la planète et pour votre foie. 

L’alcool le plus green, c’est le cidre bio

Si vous êtes en France, le cidre a probablement une empreinte écologique moins importante que les autres alcools. Il est élaboré à base de pommes qui poussent facilement sur notre territoire et à partir d’une fermentation (moins gourmande en énergie que la distillation). Si en plus, vous l’achetez bio, pas de pollution des sols ! 

La bière, plutôt écolo aussi

Le point négatif de la bière, c’est qu’il faut beaucoup d’eau pour en fabriquer. Mais si elles sont produites près de chez vous, l’impact environnemental est moindre. On oublie par contre la bière importée de l’autre bout de la planète, car son transport fait grimper les émissions de CO2 !

En France, le vin, c’est bien

Troisième possibilité pour boire raisonnablement avec une empreinte carbone acceptable : le bon vin français de nos régions. S’il est issu de vignobles pratiquant l’agriculture biologique et produit pas loin de chez vous, c’est une bonne option ! 

En revanche, si vous choisissez du vin non bio, soyez conscient qu’en France, les vignobles sont responsables d’une grande partie de la pollution des sols et des eaux à cause des épandages de pesticides et de fongicides. Et évidemment, comme pour la bière, on évite les vins qui viennent du bout du monde si on veut être le plus écolo possible !