Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

Urgence climatique : 1 000 scientifiques appellent les citoyens à la désobéissance civile Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Environnement
  4. Urgence climatique : 1 000 scientifiques appellent les citoyens à la désobéissance civile

Urgence climatique : 1 000 scientifiques appellent les citoyens à la désobéissance civile

Malgré les preuves irréfutables de l’urgence climatique à laquelle nous devons faire face, les pouvoirs politiques n’agissent pas. Un collectif de 1 000 scientifiques a publié un appel dans Le Monde et exhorte les citoyens à la désobéissance civile. Le point dans cet article.

En ce qui concerne le réchauffement climatique, les nouvelles sont de plus en plus mauvaises. Malgré des preuves scientifiques désormais irréfutables, des catastrophes climatiques qui se multiplient et des émissions de CO2 qui ne diminuent pas, les pouvoirs politiques continuent de privilégier la croissance et le profit des grands groupes au détriment des êtres vivants. Dans un appel lancé le 20 février 2020 dans le journal Le Monde, 1 000 scientifiques évoquent une « rébellion nécessaire » et demandent aux citoyens de se rassembler et d’agir de leur côté.

Des prévisions toujours plus catastrophiques

Dans leur appel, les signataires rappellent la situation urgentissime dans laquelle nous nous trouvons au niveau planétaire. Une concentration de CO2 dans l’atmosphère qui bat des records et qui ne diminue pas, des « dizaines d’espèces qui disparaissent chaque jour », et une pollution plastique et chimique toujours plus importante.

Les objectifs pour limiter le réchauffement climatique fixés en 2015 par l’Accord de Paris paraissent désormais inaccessibles.

« Chaque degré supplémentaire renforce le risque de dépasser des points de basculement provoquant une cascade de conséquences irréversibles (effondrement de la banquise, dégel du pergélisol, ralentissement des courants océaniques…) ».

La fonte accélérée de ces glaces ferait monter brutalement le niveau des océans et pousserait beaucoup de terriens à l’exode climatique. Au-delà d’un réchauffement de 5 °C — ce vers quoi on se dirige actuellement — beaucoup de territoires, y compris la France subiraient régulièrement des vagues de chaleur humide et provoquerait des décès par hyperthermie. 

Les scientifiques appellent les citoyens à la « désobéissance civile » 

« L’inertie [des pouvoirs publics] ne peut plus être tolérée ».

Comme le rappellent les signataires, les actions menées en faveur de l’environnement sont loin d’être suffisantes pour enrayer cette crise climatique et ils dénoncent l’« hypocrisie » des pouvoirs politiques qui continuent de faire la promotion de « technologies superflues et énergivores comme la 5G ou la voiture autonome ». Le message est contradictoire : « vivez dans la sobriété, mais n’arrêtez surtout pas de consommer ». La croissance économique telle qu’elle est encouragée actuellement est incompatible avec la nécessité d’entamer un virage à 180° vers une consommation plus responsable et une véritable transition écologique. 

Les scientifiques exhortent les citoyens à se mobiliser individuellement, à créer des collectifs locaux ou à rejoindre des associations déjà existantes comme les Amis de la Terre, Attac, la Confédération paysanne, Greenpeace, Action non violente COP21, Extinction Rebellion ou Youth for Climate, à s’engager avec elles dans des actions de « désobéissance civile » pacifistes et à « développer des alternatives »