Zéro Déchet dans la cuisine : les astuces pour y arriver ! Lecture : 5 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Zéro Déchet dans la cuisine : les astuces pour y arriver !

Zéro Déchet dans la cuisine : les astuces pour y arriver !

S’il y a bien une pièce dans sa maison où l’on produit un maximum de déchets, c’est bien sa cuisine. Mais réduire considérablement la taille de sa poubelle, c’est possible ! On vous donne les trucs et astuces.


La poubelle qui déborde d’un tas d’emballages plastiques et de restes de nourriture qui moisissent, vous connaissez ? Et bien nous, oui, et on a décidé de passer à l’action et de mettre notre poubelle de cuisine au régime ! Si la mission parait compliquée, elle n’est pas impossible ! On vous donne des pistes pour vous lancer !

Le compost pour les restes de nourriture

Pour ceux qui ont un jardin, c’est facile de mettre un bac ou d’avoir un espace dédié au compost à l’extérieur de sa maison pour y mettre ses épluchures et restes de nourritures. En se décomposant, ils se transforment en un super engrais permettant de nourrir ses parterres de fleurs et plantations de fruits et légumes.

Lorsque l’on habite en appartement, on peut aussi avoir son compost dans un coin. Il en existe de différentes formes. Il est possible d’acheter de quoi monter un lombricompost ou des bacs dans lesquels on installera de jolis vers de terre qui aideront nos déchets à se dégrader plus rapidement. Vous pouvez également opter pour un composteur Bokashi qu’il est possible de fabriquer soit même où l’on peut mettre les déchets végétaux, mais aussi les restes de poissons, de viandes, les agrumes et les produits laitiers.

Acheter en vrac

Pour éviter de produire des déchets, il faut éviter au maximum d’en acheter. On remplace les sacs plastiques du rayon fruits et légumes par des sacs en tissu lavables. On achète les produits secs en vrac et on peut même éviter les plastiques du rayon fromage, viandes ou poissons en apportant notre propre contenant hermétique (en verre si possible pour l’hygiène). Même si cela surprend un peu les commerçants, n’hésitez pas à leur expliquer votre démarche.

Une fois à la maison, vous pouvez les mettre dans des jolis bocaux en verre, bien hermétique. L’avantage c’est qu’on peut voir d’un seul coup d’œil ce qu’ils contiennent. Les aliments se conservent longtemps, bien au sec et au propre.

Dire non au jetable

L’essuie-tout peut être remplacé par un torchon lavable, le film plastique par des wraps en cire d’abeille, les éponges jetables par des éponges naturelles comme le loofah qui peut finir au compost. On peut utiliser une brosse à vaisselle en bois avec une tête fabriquée à base de fibre d’agave que l’on peut changer lorsqu’elle est usée.

Il est possible également de fabriquer ses propres éponges grâce à des chutes de tissu, les Tawashi, que l’on passe en machine lorsqu’elles sont sales.

Pour le produit vaisselle, on peut utiliser du savon de Marseille. C’est on ne peut plus économique et on évite la bouteille en plastique.

Privilégier le fait-maison

Vous l’aurez remarqué, les plats cuisinés génèrent une tonne de déchets plastiques. La solution est toute simple, faire plus soi-même.

Cuisiner certes ça prend du temps, mais c’est du temps consacré à notre bien-être ! Ça permet d’éviter un maximum d’additifs, de colorants, de conservateurs et de contrôler les quantités de sucre et de sel qu’on ingère. Ça peut également être un moment méditatif et relaxant où l’on retrouve le goût des choses simples et délicieuses. Et on apprécie d’autant plus un plat qu’on a fait avec amour !

Bannir l’eau en bouteille et remplacer les jus de fruits et sodas industriels

Pour limiter la production de déchets plastiques on oublie l’eau en bouteille et on remplace par l’eau du robinet, éventuellement filtrée. C’est beaucoup moins cher et tellement mieux pour l’environnement ! Pour les sodas et jus de fruits, j’opte pour des alternatives plus saines pour ma santé et beaucoup moins polluantes. Un jus de fruits pressé maison, un smoothie pour un mélange de fruits et légumes bien nourrissant, des eaux fraiches aromatisées avec de la menthe, du citron, du concombre, des fraises ou des framboises, etc.

Fabriquer ses propres produits d’entretien

Vous aimez cuisiner ? Sur le même principe, on peut aussi faire maison ses propres produits d’entretien avec des ingrédients faciles à trouver, pas chers et non toxiques pour la santé. On trouve facilement des recettes sur Internet pour fabriquer du produit vaisselle, du nettoyant toutes surfaces, et même de la poudre pour le lave-vaisselle. Pour cela, il vous suffira généralement d’avoir sous la main du bicarbonate de soude, du savon de Marseille et du vinaigre blanc.