13 alternatives aux pailles en plastique Lecture : 11 min
  1. Accueil
  2. Alimentation
  3. 13 alternatives aux pailles en plastique

13 alternatives aux pailles en plastique

Il existe de nombreuses alternatives aux pailles en plastique, mais toutes ne sont pas aussi écologiques qu’il y parait.


C’est officiel, dès janvier 2020, les pailles en plastique seront interdites. En attendant, plusieurs enseignes trouvent des alternatives. Voici quelles sont les plus populaires. Dès janvier 2020, les pailles en plastique seront interdites. Si de nombreuses alternatives pullulent, toutes ne sont pas pour autant plus écologiques. Entre les kilomètres parcourus, les arbres à couper et le prix exorbitant pour certaines pailles dites écolos, difficile de faire son choix. Voici donc 13 alternatives aux pailles en plastique avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Quelques données sur les pailles en plastique

La paille en plastique est synonyme de cocktail estival. Elle est le symbole des vacances à la plage, du farniente et des apéros entre amis. Mais voilà, ce petit morceau de plastique se recycle très mal (voire pas du tout) et est surtout très volatile. Voici pourquoi l’en en retrouve autant dans nos océans ou dans la nature.

Ce qui est pour nous un incontournable des vacances devient un véritable danger pour la faune et la flore. 1 milliard de pailles sont utilisées chaque jour sur la planète, dont la moitié rien que sur le nouveau continent, 100 millions en Europe et 9 millions en France. Elles ne servent pourtant que quelques minutes, mais demanderont 500 ans pour se décomposer (à titre comparatif, le pack de lait met 5 ans). Enfin, la paille en plastique est le 7e objet le plus souvent ramassé sur les plages du monde entier.

Les déchetteries saturent de plastique, ces derniers se retrouvant alors dans les cours d’eau, les océans, etc. Pire encore, les plastiques à usage unique français sont envoyés à l’autre bout de la planète. Le 7e continent n’est un secret pour personne : 1,6 million de kilomètres carrés et près de 80 000 tonnes de plastique flottent sur le pacifique. La WWF s’inquiète, car si rien de concret n’est fait, en 2030, la quantité de plastique dans les océans pourrait doubler. Sans oublier qu’en 2050, il risque d’y avoir plus de plastique que de poissons dans les océans : 8 millions de tonnes de plastique y sont déversées chaque année.

Un risque sanitaire pour les animaux, mais aussi pour l’Homme

Les animaux sont directement touchés par cette pollution de plastique. Certains d’entre eux, parfois des bébés, meurent la tête coincée dans des bouteilles de lait en plastique, les animaux marins meurent avec des tonnes de plastique dans l’estomac, des tortues marines se coincent des pailles dans les narines ou la gorge, etc.

campagne-greenpeace

Mais l’Homme n’est pas non plus épargné par la pollution plastique, puisqu’elle engendre des maladies, la prolifération de bactéries, etc. De plus, nous ingérons chaque année de nombreuses particules de plastique !

Le plastique à usage unique est responsable de notre situation actuelle

« Le plastique, c’est fantastique », en réalité, ça ne l’est vraiment pas du tout. En effet, le plastique à usage unique est véritablement un fléau. Bouteilles, cotons-tiges, brosses à dents, vaisselle jetable, etc., et les pailles font partie des objets en plastique à usage unique les plus souvent retrouvés sur les plages, dans la nature, etc. C’est ainsi que les pailles en plastique sont devenues le cheval de bataille des écologistes de différents pays et notamment de la France.

paille-plastique

Le mieux serait encore de ne plus utiliser de pailles et de ne plus les proposer aux enfants, afin qu’elles perdent leur pseudo utilité et ne finissent plus dans la nature. Mais certaines enseignes en font leur marque de fabrique dans leurs cocktails. Alors pour se démarquer, quelques-unes ont opté pour des alternatives vraiment originales.

Les alternatives aux pailles en plastique, pas toujours très écolo

Des alternatives voient lentement le jour, laissant le temps aux divers gouvernements de pouvoir mettre en place des sanctions, voire des interdictions pures et simples quant à l’utilisation des pailles en plastique. En France, elles ne seront plus commercialisées dès janvier 2020. Il est donc tant d’opter pour l’une des 13 alternatives les plus répandues dans l’hexagone. Vérifiez aussi leur véritable impact écologique pour être sûr de votre achat !

Les pailles en papier

paille-papier

Il s’agit de l’alternative la plus répandue dans les bars, restaurants et fast-foods en France. La paille en papier reste colorée et attrayante. Elle est réalisée à base de papier cartonné et permet de profiter de son cocktail, comme si de rien n’était. Mais voilà, pour fabriquer ces pailles, il faut couper des arbres. De plus, pour blanchir le papier obtenu ou le colorer, il faut aussi des traitements à base de produits chimiques, pas très écologiques. Enfin, autre inconvénient de ce type de pailles : elles ne tiennent pas longtemps dans le liquide. Autrement dit, le sirotage est rapidement interrompu par une paille imbibée, nécessitant l’utilisation d’une autre paille en papier, etc. Vous voyez où l’on veut en venir ?

La paille en PLA

paille-pla

Encore discutée, cette paille reste du plastique mélangé à d’autres matières biosourcées comme l’amidon de maïs par exemple... Peu chère, elle n’est pas compostable, mais elle convient parfois à certains établissements. Pourtant, bien que lavable, elle rencontre les mêmes aléas que la paille en silicone, à savoir les coups de dents. Mâchouiller sa paille n’est pas rare et certains clients de bars ou de restaurants, ont du mal à accepter que leur cocktail favori leur soit servi avec une paille déjà mordillée…

La paille en blé

paille-ble

100 % responsable et biodégradable, la paille en paille naturelle de blé est fabriquée à partir de l’une des ressources naturelles les plus répandues sur le sol français. Il s’agit simplement de tiges de blé, rincées et nettoyées. Les pailles en blé ne se ramollissent pas dans le liquide qu’il soit froid ou chaud.

Les pailles comestibles

paille-sorbosIl en existe deux sortes : celles fibres de pommes et celles en sucre. Ces pailles comestibles rencontrent un franc succès. Les premières sont 100 % véganes, elles séduisent tout le monde. Rigides, elles ne donnent aucun goût à vos boissons. Les secondes, aussi appelées « pailles sorbos » se déclinent en 8 parfums (fraise, citron, citron vert, gingembre, pomme, cannelle, chocolat et neutre). Elles ont un goût de bonbon, ne se décomposent pas dans le verre, mais vont se ramollir après une grosse demi-heure. En plus d’être utiles et originales, elles apportent un plus aux boissons. Il s’agit d’un élément totalement comestible, souvent très sucré et donc très apprécié des grands, comme des petits.

La paille en noyau d’avocat

paille-avocat

Voici encore une innovation 100 % naturelle. La paille en noyaux d’avocat est fabriquée à partir de composants du noyau de l’avocat. Pratique et biodégradable, elle ne se plie pas, ne fond pas dans le liquide et est aussi bien adaptée aux boissons froides que chaudes. Elle fait partie de ces alternatives exotiques très appréciées. Mais connaissant les problématiques liées aux cultures d’avocats, sans parler des kilomètres parcourus, ces pailles sont-elles réellement si écologiques qu’elles y paraissent ?

La paille en pâte

paille-pate

C’est la grande tendance. Peu chère, fiable et surtout très originale, la paille en pâte s’affiche comme l’une des options favorites des professionnels des métiers de bouche et de bars. Vous commandez un perrier citron à la terrasse d’un café et le serveur vous apporte votre boisson avec un spaghetti troué ! Surprise ! Les verres sont largement instagramables, les boissons dégustées avec le sourire, aucun goût particulier n’est émis par les pâtes et la soirée bat son plein. Que demander de mieux !?

La paille en canne à sucre

paille-canne-a-sucre© lespailles.com

Elle est fabriquée à base de fibres de canne à sucre, mais elle nécessite aussi l’ajout de matières plastiques biodégradables. Les coûts de production génèrent une consommation d’énergie relativement faible. Elles se conservent environ 1 an et sont idéales pour les boissons froides et chaudes.

La paille en glaçon

pailles-glacon

Il s’agit probablement de la paille la plus éphémère qui soit. Elle se réalise n’importe où, moyennant un moule spécifique et un congélateur. Il s’agit d’une alternative originale, mais très peu durable, car elle fond. De plus, elle peut dénaturer la boisson initiale après avoir fondu.

 

La paille en inox (réutilisable)

paille-inox

Il s’agit d’une excellente initiative. La paille en inox, courbe ou droite est l’une des alternatives préférées des Français. Facilement nettoyable grâce à un petit goupillon, elles permettent de boire un cocktail sans que rien ne change vraiment de vos habitudes. Elles ne sont un inconvénient que pour les plus jeunes, qui, gigotant sur leur chaise, pourraient se blesser la bouche avec.

La paille en verre (réutilisable)

paille-en-verre
©Lespailles.com

Encore mieux que l’inox, la paille en verre est idéale pour boire sa boisson en plein été. En effet, transparente ou colorée, elle apporte une touche moderne aux boissons, tout en respectant l’environnement. Le verre n’émet aucune particule nocive dans les boissons et se lave facilement au lave-vaisselle. En revanche, ce type de pailles reste très fragile et casse facilement. Un gros inconvénient pour les enfants…

La paille en silicone (réutilisable)

pailles-silicone

Il s’agit d’une nouveauté sans en être une. La paille en silicone est sans PVC et sans toxines. Elle est appréciée des parents pour remplacer les pailles en plastique auprès des jeunes enfants. Les professionnels quant à eux n’en sont pas très friands. En effet, à l’usure, le silicone se tache, sans parler des traces de dents laissées par certains clients sur les extrémités des pailles. En d’autres termes, il s’agit d’une alternative finalement coûteuse qui ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels.

Les pailles en bambou (réutilisable)

paille-bambou
© Lespailles.com

Réutilisables, originales, 100 % naturelles et biodégradables, les pailles en bambou sont utilisées depuis des années en Asie. Le bambou est un matériau végétal qui ne demande pas de pesticides pour sa culture, qui pousse relativement bien et facilement où qu’il soit planté. Pour autant, les pailles en bambou parcourent plus de 10 000 kilomètres pour atterrir dans nos cocktails… Si elles sont 100 % écolos, leur mode de transport l’est beaucoup moins…

La paille en roseau (réutilisable)

pailles-roseaux
©Lespailles.com

Fabriquée avec des tiges naturelles de roseaux, elles sont rigides et sont l’alternative idéale tant aux pailles jetables en plastique, qu’aux pailles en bambou venant de l’autre bout de la planète. En effet, le roseau pousse très bien en France et en Europe. Elles sont compostables après leurs bons et loyaux services et sont donc aussi économiques qu’écologiques.