Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

6 conseils pour éviter les moucherons dans son compost Lecture : 7 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. 6 conseils pour éviter les moucherons dans son compost

6 conseils pour éviter les moucherons dans son compost

Le compost est un excellent moyen d’éviter le gaspillage alimentaire, tout en profitant d’un engrais naturel pour son jardin. Nous vous donnons 6 conseils pour éviter les moucherons dans votre compost.

Composter est un art accessible à tous. Quelques prérequis sont tout de même nécessaires pour éviter quelques désagréments, tels que les moucherons. Qui n’a jamais ouvert le couvercle pour y jeter ses restes en étant assailli par une nuée de moucherons ? Comment faire pour éviter cela ? Voici quelques conseils pour venir à bout de ces petits insectes volants dans son compost !

Pourquoi vaut-il mieux éradiquer les moucherons du compost ?

Les moucherons ne sont pas vraiment des hôtes bienvenus dans un compost et qui plus est, si celui-ci est à l’intérieur d’un lombricomposteur. En effet, ils virevoltent autour de votre bac, se délectant de vos restes. Certes, être écolo c’est bien, mais il y a tout de même des limites ! La nuée de moucherons dans la cuisine ne cessera d’accroître avec les beaux jours, autant dire qu’ils risquent grandement de vous décourager et ce n’est pas le but !

Outre le fait qu’ils soient invasifs, ils ont aussi tendance à consommer vos restes à la place des petits vers ! En d’autres termes, ces petits nuisibles extrêmement gourmands en sucre et en atmosphères humides sont vraiment sans gêne ! 

L’emplacement du bac à compost est primordial

L’emplacement idéal pour un bac à compost extérieur est à l’ombre. En effet, s’il est en plein soleil, il pourrait dessécher en été et favoriser l’apparition des mouches et moucherons (sans parler des odeurs). C’est pourquoi l’installer à l’ombre reste l’option la plus censée pour éviter de donner du pain bénit aux nuisibles.

Moins composter les fruits sucrés

Fruits sucrés et compostCertes, le principe du compost est justement d’éviter de jeter ses matières organiques à la poubelle, notamment les peaux de fruits et légumes. Cependant, plus vous jetterez vos pelures de fruits, leurs noyaux et les fruits gâtés, plus les moucherons vont pulluler. En effet, il s’agit d’un endroit propice aux femelles pour y pondre leurs œufs.

Mais alors, comment faire ? Le mieux est de revoir, non pas la consommation, mais bel et bien l’utilisation des fruits. De nombreuses peaux sont comestibles (pommes, pêches, brugnons, prunes, kiwis, poires…) et contiennent la plupart des vitamines et minéraux du fruit. Il serait dommage de les laisser pour les moucherons !

Si vraiment vous avez du mal avec les peaux, sachez qu’il est possible d’en faire des chips de fruits ou des fruits confits. Les écorces d’agrumes (oranges, clémentines, mandarines, citrons…) sont aussi très utiles pour parfumer vos produits ménagers zéro déchet ou pour faire des bougies naturelles !

Couvrir son compost est salutaire

Parlons des sciarides. Vous n’avez jamais entendu parler de ces petites bêtes n’est-ce pas ? Et si l’on vous disait qu’il s’agit des petites mouches noires qui vous volent au visage dès que vous ouvrez votre composteur. Ah ! Vous voyez que vous les connaissez !

Bonne nouvelle, il est possible de s’en débarrasser. Comment ? Couvrez votre compost ! Utilisez des branchages, du carton, des copeaux, des feuilles sèches. C’est le meilleur moyen d’éviter leur apparition dans votre composteur.

Le compost à l’intérieur se nettoie régulièrement

Vous avez opté pour un lombricomposteur, car vous vivez dans un appartement. Très bonne initiative ! Mais cela n’empêchera pas les nuisibles de s’installer et d’envahir votre cuisine si vous ne faites pas attention à votre bac. Celui-ci doit être nettoyé régulièrement. En effet, la période de reproduction des moucherons varie entre 7 et 15 jours. En nettoyant au moins une fois par semaine votre bac, les moucherons, dont les femelles qui pondent sur les parois du composteur, n’auront pas le temps d’arriver à maturité. Il faut bien les nettoyer, de même que les rebords et le couvercle.

Pour ce faire, utilisez plutôt des produits ménagers faits maison ou 100 % naturels pour éviter de « polluer » votre compost et donc, votre engrais.

Conserver ses restes dans le frigo

Fabriquer du compostBon nombre de personnes cumulent les denrées vouées à atterrir au compost dans un petit récipient à l’intérieur avant de le jeter une fois plein dans le bac à compost.

Pour autant, cette technique astucieuse montre des limites dès lors que les déchets s’amoncellent… En effet, il s’agit d’un nid très confortable pour les moucherons. Alors, pour éviter d’en avoir plein la cuisine avant d’en avoir plein dans le compost, le mieux reste de conserver les épluchures et autres déchets organiques dans le frigo et avec un couvercle s’il vous plaît !

L’idée bien sûr reste de ne pas voir naître une colonie de moucherons dans la cuisine, mais surtout de régaler vos vers et non pas ces nuisibles volants. Dès que l’été arrive, prenez l’habitude de composter quasi instantanément pour éviter l’apparition des mouches dans la cuisine en plus !

L’humidité du compost est aussi un ennemi

CompostL’équilibre est le maître mot d’un compost réussi. C’est pourquoi il est important de ne pas l’avoir trop humide ou trop sec. Comment faire ? Si votre engrais vous semble trop mouillé, il faut arrêter de composter quelques jours vos denrées organiques et privilégier les déchets dits « bruns » (carton, papier, boîte à œufs). Si au contraire, votre compost est trop sec, ajoutez du carton imbibé d’eau, votre gazon fraîchement tondu, etc.

Certaines personnes arrosent légèrement leur compost, surtout lorsqu’il fait très chaud l’été. Attention de ne pas avoir la main trop lourde. Un petit saladier suffit amplement, une fois tous les 3 à 4 jours.

À lire aussi
Comment fabriquer son bac à compost ?
Le compost est un moyen facile de recycler ses déchets organiques pour obtenir un engrais naturel et très riche. Voici comment fabriquer votre propre bac à compost.