Comment limiter les déchets et la surconsommation lorsque l’on fait ses courses ? Lecture : 6 min
  1. Accueil
  2. Alimentation
  3. Comment limiter les déchets et la surconsommation lorsque l’on fait ses courses ?

Comment limiter les déchets et la surconsommation lorsque l’on fait ses courses ?

Limiter ses déchets et son mode de consommation requiert volonté et conviction. Voici des conseils pour vous aider à mieux consommer au quotidien.


Devenir un consom’acteur plutôt qu’un consommateur peut avoir des répercussions très positives aussi bien sur la planète que sur la santé, mais aussi sur le porte-monnaie. Pourquoi est-il important de limiter ses déchets et la surconsommation en faisant ses courses ? Éléments de réponse.

Mieux repenser ses besoins

Consommer est un acte vital pour l’Homme. Consommer pour être en forme (manger et boire) est indispensable, mais aussi consommer pour paraître ou avoir (mode, produits high-tech, véhicules, etc.) est devenu nécessaire. Mais en réalité, si manger et boire sont essentiels à l’humain, le reste l’est beaucoup moins.

L’opulence. C’est véritablement ce qui caractérise notre civilisation occidentale. À tel point que certaines personnes doivent même réapprendre à manger par le biais d’un rééquilibrage alimentaire. À force d’excès ou de mauvaises combinaisons, les résultats sont désastreux pour la santé. Il en va de même avec la consommation à grande échelle. Si celle-ci peut parfois relever d’une pathologie, en général, elle est surtout la conséquence d’une mauvaise habitude inculquée depuis que nous sommes tout petits.

Consommer autrement

Croire que tout est disponible en abondance et à l’infini est devenu l’un des plus gros problèmes de l’humanité. Face à la crise écologique actuelle, que nul ne peut plus nier, il est temps de réapprendre à consommer sur tous les plans. Pour cela, faire un point sur ses besoins est un premier pas.

L’objectif est de limiter les achats inutiles ou peu économes. Cela est bon tant pour le porte-monnaie que pour la planète. Voici comment procéder :

  • Faire le point sur ses besoins essentiels.
  • Faire une liste de courses.
  • Penser à la quantité nécessaire.
  • Regarder les dates de péremption.
  • Penser à la location ou le prêt pour du matériel à usage exceptionnel.
  • S’orienter vers des produits en vrac plutôt que suremballés.
  • Comparer les produits avant d’acheter (simulateurs, forums ou guides divers).

Mieux choisir ses produits

Parmi la multitude de produits proposés, il est parfois difficile de faire son choix. Soumis à des dictats bien précis (mode, évolution technologique), nous avons tendance à vouloir faire comme tout le monde. Or, dans l’alimentation, comme dans le quotidien, choisir ses produits est un acte déterminant.

Choisir ses produits

Coluche disait « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! ». Cette phrase prend définitivement tout son sens par les temps qui courent. Outre les produits douteux, le suremballage est également nocif pour notre santé et celle de l’environnement. Il en va de même pour l’habillement qui pollue énormément, pour les produits alimentaires en général, dont la consommation est souvent démesurée, les produits cosmétiques, etc. Tous ces produits sont aujourd’hui vendus dans des emballages à usage unique qui ne sont que partiellement recyclés pour certains et finissent dans les océans pour d’autres.

Pour mieux choisir ses produits, voici plusieurs pistes à explorer :

  • Limiter les produits à usage unique.
  • Trouver une alternative réutilisable (mouchoirs, rasoirs, vaisselle, couches, etc.).
  • Privilégier les produits éco-conçus.
  • Privilégier les produits à durée de vie longue.
  • Opter pour des produits locaux.
  • Favoriser le made in France.
  • Acheter des produits éco-labellisés (Écolabel européen, Écolabel nordique ou Ange bleu).
  • S’orienter de préférence vers des produits bios, en conversion ou cultivés sans pesticides, OGM.
  • Pour les produits de la mer, opter pour les labels « pêche durable ».
  • Consommer des fruits et légumes de saison.

Comment limiter les emballages ?

Qui dit emballage dit forcément déchet. Or, de plus en plus de solutions existent aujourd’hui pour éviter d’acheter des produits suremballés.

Voici des pistes à exploiter :

  • Utiliser des produits ménagers rechargeables (éco-recharges pour les lessives, le produit vaisselle, etc.).
  • Acheter en gros, mais en étant sûr de pouvoir consommer les denrées avant la date limite de consommation indiquée.
  • Trouver un magasin de vrac.
  • Préférer un produit avec un emballage recyclable ou biodégradable à un emballage plastique.
  • Utiliser des gourdes au lieu des bouteilles d’eau en plastique.
  • Amener son mug au bureau plutôt que de prendre le café dans un verre en plastique.
  • Faire ses courses avec des boîtes, bocaux et sacs réutilisables.
  • Préférer les produits à la coupe (fromage, viande, poisson) plutôt que vendus sous vide.

Acheter en vrac

Aller plus loin

Si vous vous sentez d’aller plus loin dans l’expérience, il est aussi bon de penser à son monde de transport. Aller faire ses courses ou aller travailler en transports en commun est meilleur pour la planète et le porte-monnaie.

Pensez toujours à prendre des sacs réutilisables dans votre coffre, ainsi que des petits sacs en tissu pour le vrac (pâtes, légumineuses, céréales, fruits et légumes, etc.).  

Bien entendu, l’idée est également d’éviter le gaspillage alimentaire. Pour ce faire, n’achetez que ce dont vous avez besoin, mais aussi ce que vous êtes sûr de pouvoir cuisiner ou manger avant la date limite de consommation.

Garde robe minimaliste

Tentez de trier la garde-robe pour ne garder que l’essentiel, en évinçant tous les vêtements que vous ne portez plus pour les vendre. Dès lors que l’une de vos pièces est défectueuse, recyclez-la ou jetez-là et remplacez-la par une nouvelle. Vous gagnerez un temps précieux le matin pour vous habiller !

Soyez fort ! Sachez résister à la tentation d’une nouvelle paire de tennis, d’un nouveau sac à main ou d’un nouveau téléphone portable si vous en possédez déjà. Pour vous y aider, utilisez la règle des 5 R bien connue du monde Zéro Déchet. Au début, cela pourra vous sembler complexe, mais au fil du temps, vous serez plus à l’aise avec vos convictions.