Sucrer autrement ! Les alternatives au sucre blanc Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. Alimentation
  3. Sucrer autrement ! Les alternatives au sucre blanc

Sucrer autrement ! Les alternatives au sucre blanc


Si vous souhaitez vous passer du sucre blanc sans pour autant perdre la sensation que procure ce petit plaisir qui stimule vos papilles, rassurez-vous, nous avons listé pour vous quelques alternatives fréquemment utilisées dans la vie quotidienne. En guise de substituts, il existe des édulcorants naturels tels que les sirops extraits de plantes, mais aussi des édulcorants artificiels, dont le plus connu est l’aspartame. A vous désormais de faire votre choix…




Le sirop d’agave


Extrait d’une espèce de cactus poussant au Mexique, le sirop d’agave était déjà utilisé à l’époque des Aztèques. Très riche en fructose, il possède un faible indice glycémique et un haut pouvoir sucrant.

Grâce à son faible apport calorique et à son goût relativement neutre, ce produit de substitution est aujourd’hui très en vogue auprès des consommateurs.



 

Oh ouiiiii, je vais pouvoir manger plein de sucre sans grossir !

On vient de te dire FAIBLE apport calorique, pas ZERO...

 

La stévia


La stévia est un édulcorant naturel obtenu à partir des feuilles de petits arbustes d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Elle est consommée depuis plusieurs centaines d’années par les Indiens d’Amazonie. Son pouvoir sucrant est largement supérieur à celui du sucre blanc (près de 200 fois plus puissant).

Sa saveur légèrement amère rappelle le goût de la réglisse. La stévia est assez populaire auprès des personnes soucieuses de leur poids car son apport calorique est nul, à l’instar de son indice glycémique.

 

Ah, Là je dis OUI ! Je vais tout boulotter !

Commence par goûter et on en reparle...

 

Le miel


Souvent utilisé dans les tisanes de façon à soulager les maux de gorge, le miel est réputé pour ses bienfaits. Riche en vitamines et en minéraux, il a un pouvoir sucrant plus élevé que le sucre blanc.

L’indice glycémique peut varier selon le type de miel, mais il reste généralement inférieur à celui du sucre classique.



 

Fantastique ce miel, c'est si bon !

Coup double pour le miel qui est aussi un antibiotique naturel.

 

Le sirop d’érable


Obtenu à partir de l’eau d’érable recueillie au début du printemps et portée à ébullition, le sirop d’érable a un indice glycémique très légèrement inférieur à celui du sucre blanc. L’essentiel de la production provient des forêts d’Amérique du Nord, et en particulier de la région du Québec.

Nos cousins outre-Atlantique en raffolent sur les pancakes.



 

Tabernacle, c'est très goûtu !

Ils sont doués nos cousins, ils maîtrisent leur produit.

 

L’aspartame


L’aspartame est un édulcorant artificiel au fort pouvoir sucrant, considéré comme exhausteur de goût. Son prix « bon marché » et sa faible teneur en calories font qu’il est très prisé de l’industrie agro-alimentaire, notamment pour l’élaboration de produits dits « allégés », comme certains sodas. Son utilisation est parfois sujette à controverses. On le retrouve principalement dans nos cuisines sous forme de sucrettes ou encore de poudre.

 

J'ai entendu dire que ça donnait le cancer, c'est vrai ?

C'est un autre débat, pas ici !

 

Mais aussi…


Le sucre de canne non raffiné, réputé pour ses éléments nutritifs, le sucre de coco, avec son petit goût de caramel et son faible indice glycémique, le sirop de riz, qui permet à l’organisme d’assimiler progressivement les différents sucres… Il existe encore bien d’autres façons de se passer du sucre blanc.