Travailler avec son animal de compagnie, la tendance bien-être Lecture : 9 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. Travailler avec son animal de compagnie, la tendance bien-être

Travailler avec son animal de compagnie, la tendance bien-être

Il s’agit d’un phénomène très répandu outre-Atlantique. En France, les entreprises peinent encore à accepter les animaux de compagnie sur le lieu de travail. Pourtant, il existe un réel avantage à cela.


Il s’agit d’un phénomène très répandu outre-Atlantique. En France, les entreprises peinent encore à accepter les animaux de compagnie sur le lieu de travail. Pourtant, il existe un réel avantage à cela. Apaisement, productivité, bien-être, travailler avec son animal de compagnie est bien plus profitable qu’il y paraît.

Que dit la législation française au sujet des animaux sur le lieu de travail ?

Travailler avec son animal de compagnie est très répandu aux États-Unis, au Japon et également au Royaume-Uni. Certaines entreprises permettent même aux nouveaux adoptants de profiter de quelques jours de congés pour que leur animal apprenne à se familiariser avec son nouvel environnement !

En France, si aucune loi explicite n’interdit à un employé de venir travailler avec son animal de compagnie, ce phénomène n’est pas répandu pour autant. Cela étant, dans les entreprises publiques, il est formellement interdit d’accepter les animaux de compagnie, tout comme dans l’agroalimentaire ou encore le secteur de la santé. En revanche, dans le secteur privé, amener son animal de compagnie au travail peut être autorisé (ou pas), en fonction du règlement intérieur propre à chaque entité. Les seuls domaines d’activité interdisant purement la présence d’un animal dans les locaux professionnels sont l’hygiène, la sécurité ou tout simplement, le bon déroulement de la vie d’entreprise.

L’hexagone fait partie de ces pays assez réfractaires, mais en train de s’ouvrir. En effet, après avoir entendu parler des avantages que présentent les animaux de compagnie sur l’efficacité au travail, certains chefs d’entreprise ont changé leur fusil d’épaule en devenant de véritables firmes « dog-friendly » !

Travailler avec son animal de compagnie en quelques chiffres et informations

– 76 % des Français savent qu’il est possible de travailler avec son animal de compagnie

– 81 % des salariés du privé ne savent pas si leur convention collective les autorise à amener leur animal sur leur lieu de travail

– 98 % des Français pensent que les entreprises autorisant la présence des animaux de compagnie entre leurs murs ont une image moderne

– Les plus grandes entreprises au monde sont « Pet friendly » : Amazon, Google, Facebook, Etsy, Purina, Wamiz, etc.

chien au bureau

– Un hashtag a été créé pour célébrer la performance accrue au travail avec un animal de compagnie : #wearebetterwithpets

– Les animaux stimulent les maîtres à se lever pour aller travailler

– Le 19 octobre 2017, une journée « Pets at work » a été lancée par « J’aime ma boîte » pour initier le mouvement en France

Pourquoi travailler avec son animal de compagnie est une bonne chose ?

Canapés dépouillés, coussins explosés, meubles rongés, jardins détériorés, etc., bon nombre de propriétaires d’animaux de compagnie ont pu constater que la séparation durant la journée était complexe pour certains.

L’animal étant un être sensible, nul n’est censé ignorer qu’il ressent la solitude, la tristesse et même l’abandon. L’animal se languit de son maître. Les chiens sont des animaux sociables qui nécessitent une présence. Les chats quant à eux, sont plus autonomes, mais ont également leurs besoins en matière de caresses et d’intérêt. Pour les autres animaux, les contraintes sont moindres. Travailler avec son animal de compagnie lorsque celui-ci est un poisson rouge permet d’embellir un bureau, un lapin va susciter de l’intérêt le temps d’une pause, etc.

La sérénité

Avoir une boule au ventre au moment de partir et subir cet état tout au long de la journée en se demandant dans quel étant l’on va retrouver son logement est très perturbant. La productivité de l’employé est donc soumise à de nombreuses phases évasives.

Pouvoir travailler avec son animal de compagnie est un véritable apaisement pour certains maîtres. En effet, beaucoup d’amis à quatre pattes supportent mal la solitude. Être choyé dans un bureau près de son maître est un luxe pour les animaux et un réconfort pour le maître. Sa journée de travail sera plus productive, car il se sentira apaisé et détendu. D’autre part, de nombreuses études ont pu démontrer que les animaux étaient de véritables antistress pour les Hommes.

chat au bureau

Cohésion d’équipe

Amener son animal de compagnie au travail peut être un facteur de bonne ambiance et améliorer les liens sociaux au sein d’un service. Qui n’a jamais abordé une personne pour pouvoir caresser son adorable chiot ? Mais ce n’est pas tout, travailler avec son animal de compagnie peut également apporter un brin de légèreté non négligeable. Bien sûr, cela dépend du type d’emploi occupé. Disons que dans un open-space où le travail est essentiellement sur écran, une petite pause pour caresser un chat ou envoyer la balle à un chien ne peut pas faire de mal.

La productivité est boostée

Si certains pensent que travailler avec son animal de compagnie pourrait être le fruit de distractions, il n’en est rien. D’après une étude menée par la revue Fast Compagny, 60 % des personnes ayant des animaux de compagnie seraient prêtes à faire plus d’heures en ayant leur animal de compagnie avec eux. Côté absentéisme, il y a aussi du mieux, puisque le maître qui peut travailler avec son animal de compagnie est moins absent que les autres ! En d’autres termes, les entreprises ont tout à gagner à accepter Medor ou Croquette au bureau !

Une image plus moderne

Les entreprises acceptant les animaux sont symboles de modernité et de bien-vivre. Les employés sont souvent enviés et la nouvelle peut aussi faire un coup de publicité intéressant. D’autre part, les nouveaux métiers tels que les community managers se régalent de pouvoir diffuser un peu plus l’aura de leur entreprise à travers des photos d’animaux ultras mignons sur les réseaux sociaux… !

Existe-t-il des inconvénients à travailler avec son animal de compagnie ?

En réalité, peu d’entreprises ouvrent encore leurs portes aux animaux de compagnie. Étant quelque chose d’assez novateur, même si les effets positifs sont notables, le recul sur les effets négatifs n’est pas suffisant.

Il existe toutefois deux inconvénients majeurs : la phobie et l’allergie. En effet, si une personne est terrorisée par la simple vue d’un animal (chien, chat, oiseau, hamster, etc.), cela peut avoir un effet totalement contraire à ceux attendus. D’autre part, pour les personnes allergiques, travailler avec un animal de compagnie pourrait entraîner des complications d’ordre sanitaire.

De plus, il peut exister des problématiques d’ordre matériel. En effet, les jeunes chiots ont tendance à mordiller les meubles pour se faire les dents, ils peuvent occasionner du bruit en aboyant, les chats se font les griffes sur les meubles ou les murs, les oiseaux peuvent générer des odeurs parfois désagréables, etc.

animaux en entreprise

Il est bon de rappeler que le maître est totalement responsable du comportement de son animal sur son lieu de travail. En d’autres termes, toute détérioration ou tout accident causé par l’animal lui seront directement imputés. Mieux vaut prendre une extension de garantie d’assurance de responsabilité civile, au cas où !

Enfin, les pauses ne seront plus vraiment les vôtres si vous êtes propriétaire d’un chien… En effet, elles serviront de moment privilégié pour qu’il se dégourdisse les pattes et puisse faire ses besoins. Besoins d’ailleurs, qui devront être ramassés et jetés comme il se doit.

Comment tenter de travailler avec son animal de compagnie ?

Pour les personnes travaillant seules dans un bureau, la problématique ne se pose pas. En revanche, pour les personnes travaillant dans un service à plusieurs, en premier lieu, un dialogue avec les collègues est primordial. En effet, la liberté des uns commence où celle des autres s’arrête. En ce sens, mieux vaut obtenir leur aval avant d’escalader la demande auprès de son supérieur. Si l’ensemble des collègues semble favorable et si la convention l’autorise, alors il convient de demander l’aval de son patron.

Attention, s’il s’agit d’un chien, il doit être parfaitement inoffensif et habitué aux gens. Il devra dans un premier temps être tenu attaché près de son maître. Celui-ci aura pris l’initiative de lui ramener un panier pour qu’il puisse s’y réfugier, un bol d’eau et de quoi se nourrir. Quelques jouets (silencieux) sont aussi les bienvenus.

Pour les personnes amenées à rencontrer du monde (société de service, commerce, etc.), l’animal doit être attaché pour éviter les risques de morsures, notamment envers les potentiels enfants.

Certaines entreprises ont prévu une « to do list » pour indiquer les choses à prévoir lorsque l’animal de compagnie vient au bureau, ainsi qu’une décharge à signer pour connaître les lieux interdits d’accès (cantine, infirmerie, salles de réunion, etc.).