Boutique Zéro déchet : produits durables et ecoresponsables 02 31 80 13 15 (8h30-18h30 du lundi au vendredi) 0 Panier
Un projet d’autoconsommation collective mis en place dans une résidence HLM à Alès Lecture : 3 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Au travail
  4. Un projet d’autoconsommation collective mis en place dans une résidence HLM à Alès

Un projet d’autoconsommation collective mis en place dans une résidence HLM à Alès

Logis Cévenols a mis en place la première expérience d’autoconsommation collective chez les bailleurs sociaux. Le but étant de baisser les factures annuelles des locataires de façon conséquente. Pionnier de la démarche, Logis Cévenols se réjouit de la réussite de ce projet, qui sera un exemple pour de nombreux maires en France.


C’est une grande première. À Alès, la résidence HLM Rochebelle, gérée par le bailleur social Logis Cévenols, tente l’aventure de l’autoconsommation collective. En partenariat avec EDF, des panneaux solaires jonchent les toits des immeubles concernés, afin de produire une partie de l’électricité nécessaire au quotidien des locataires.

Inauguration le 7 mai 2019

La résidence Rochebelle se démarque des autres, grâce à ses 600 m² de panneaux photovoltaïques placés sur sa toiture. Par cette expérimentation, Logis Cévenols devient le pionnier de l’autoconsommation électrique en France.

Ce projet inédit a été inauguré le 7 mai 2019. Le maire de la commune d’Alès, également président de Logis Cévenols se réjouit de passer à des solutions plus écologiques au sein de sa ville :

« Il y a 20 ans, nous avons commencé avec l’installation de panneaux sur la façade de l’Office du tourisme. Ensuite sont venues la chaudière biomasse et la généralisation de l’éclairage LED. Alès n’a pas à rougir par rapport à ce qui se fait dans les grandes villes françaises ».

Le coût de cette réalisation s’élève à 200 000 euros. Elle a été subventionnée à hauteur de 40 % par la région Occitanie et l’ADEME.

Un franc succès

Extrêmement périlleux, le projet d’autoconsommation collective demande une rigueur tant sociale que juridique et technique. Environ une centaine de locataires habitent désormais dans la résidence et 90 % se sont montrés favorables à l’enjeu de la démarche.

Selon Philippe Curtil, directeur de Logis Cévenols, environ 100 euros annuels sont économisés par les locataires, sur leur facture d’électricité. Le but étant de pouvoir réaliser des économies, et non pas de jouir d’une électricité gratuite, le pari est donc gagné.

De son côté, EDF confirme les propos du bailleur. En effet, le groupe s’est engagé dans la production de 30 gigawatts d’électricité solaire d’ici 2035. Une démarche qui entre totalement dans les objectifs du gouvernement, qui, rappelons-le, souhaite que la consommation d’énergie en France soit réduite de 15 % d’ici 10 ans.

Le succès de ce projet conforte tant EDF que les différents maires qui aimeraient tenter l’aventure.

« Désormais, nous pourrons dupliquer cette réalisation partout où ce sera nécessaire », confie Frédéric Marcos, le directeur de programme du pôle Client EDF.