#Onestpret : le mouvement pour combattre le réchauffement climatique Lecture : 8 min
  1. Accueil
  2. Style de vie
  3. #Onestpret : le mouvement pour combattre le réchauffement climatique

#Onestpret : le mouvement pour combattre le réchauffement climatique

C’est en ce moment même qu’a lieu le grand mouvement pour le climat #onestpret, relayé par une soixantaine d’influenceurs du web depuis le 15 novembre 2018.


 

Cette initiative, lancée par Magali Payen et Mathieu Duméry (aka Professeur Feuillage sur YouTube), a pour but de sensibiliser le jeune public à la question du réchauffement climatique. Ici, pas de longs débats ou de phrases grandiloquentes, on cherche surtout à agir concrètement pour changer ses habitudes en un mois. Les youtubeurs Norman, EnjoyPhoenix, ou encore Natoo, nous proposent de petits gestes à effectuer au quotidien, pour vivre de manière plus écologique, et s’engager en faveur de l’environnement.

 

Des vidéastes célèbres pour une cause universelle

Les causes écolos sont souvent soutenues par les mêmes personnes. C’est du moins l’image que l’on en a avec les cadres sup’ parisiens, bobos le week-end. Ou bien les altermondialistes des campagnes, occupants des ZAD : tous correspondent plus ou moins à cette image de gens un peu à part.

Or cette fois, le but est justement d’atteindre le plus de monde possible. Comme l’explique Audrey Pirault dans la vidéo de présentation : on dit que si seulement 3,5% d’une population se mobilise, alors le système peut changer. En France, cela représente 2, 5 millions de personnes, surenchérit PV Nova. Et c’est bien là tout l’enjeu de ce grand mouvement : faire bouger les lignes, et contribuer à sauver la planète en apportant chacun sa pierre à l’édifice.

Ainsi, en faisant appel à cette joyeuse bande de YouTubeurs, le but est de toucher la jeune génération. Les 15-25 ans, très présents sur ce média, suivent avec assiduité leurs dernières vidéos, et s’identifient à eux. C’est donc un excellent moyen de faire passer le message, et de fédérer autour de la cause climatique.

 

Mais pourquoi créer un tel mouvement ?

Y a-t-il vraiment urgence à se mobiliser contre le réchauffement de la Terre ? Après tout, même le président des États-Unis en personne n’en est pas convaincu… Alors vis à tous les climatosceptiques :

OUI, IL Y A URGENCE !

Voici les dernières données diffusées sur le sujet dans le 5e rapport du GIEC (Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat) :

  • La température moyenne mondiale (terre et océans) a augmenté de 0,85 °C entre 1880 et 2012
  • Sur la période 1901-2010, le niveau de la mer a augmenté de 19 cm
  • Depuis les années 1960, le manteau neigeux s’est réduit en moyenne jusqu’à 11,7% (au mois de juin) par décennie dans l’hémisphère nord
  • Entre 1993 et 2010, la hausse du niveau des mers était de 3,2 mm/an. Le niveau de la mer augmente presque deux fois plus vite depuis 1993, par rapport à la moyenne du siècle dernier (1,7 mm/an)
  • Une personne sur dix dans le monde habite dans une zone menacée par la montée des eaux

Maintenant, voici un extrait des prévisions du GIEC si rien ne change rapidement :

  • La température moyenne globale de la période 2081-2100 pourrait augmenter de 4,8°C par rapport à la période 1986-2005
  • Dans l’hémisphère nord, le manteau neigeux pourrait diminuer d’au moins 25% d’ici à la fin du siècle
  • La hausse du niveau des mers pourrait atteindre près d’un mètre au début du siècle prochain
  • 81% du pergélisol pourrait avoir fondu à la fin du siècle. Sa fonte aurait pour effet d’augmenter la température de surface et donc d’accélérer encore davantage son réchauffement

 

Le hashtag #onestpret repris sur toutes les plateformes

Vous l’avez compris, plus cette initiative sera relayée, plus le mouvement prendra de l’ampleur et plus les choses changeront durablement pour la planète. Aussi, ce hashtag est repris sur tous les réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Facebook, Youtube et les autres. Voyez plutôt :

Chaque jour, une nouvelle vidéo est publiée, et propose un défi. Il peut s’agir de réduire sa consommation d’énergie, de modifier une habitude alimentaire... Tous ces challenges sont simples à mettre en place au quotidien, et représentent un réel impact, encore plus grand si un maximum de personnes suit le mouvement.

Les internautes sont invités à relever les défis proposés par ces stars du web au travers de leurs vidéos YouTube, et à poster les preuves de leur engagement sur les réseaux sociaux. Le tout en taguant leur publication avec le fameux hashtag #onestpret. De quoi rendre virale cette campagne de sensibilisation en passant par la gamification, et faire de ce mouvement, un mouvement de grande ampleur.

Cela change des discours habituels plutôt culpabilisants, en essayant au contraire de véhiculer un message positif. Donner envie de relever un challenge : les internautes adorent ça, rappelez-vous du #icebucketchallenge… Même les plus grandes stars s’y étaient mises, et cela avait permis de soulever des millions de dollars pour des associations humanitaires telles que l’ALS (Association de Lutte contre le Sida).

Là aussi, on mobilise les troupes en proposant des actions simples, certes moins hilarantes que de se verser un seau de glace sur la tête, mais il est question cette fois de sauver la planète... La recette parfaite pour réveiller l’instinct de superhéros caché en chacun de nous !

 

Quels exemples d’actions concrètes pour le climat ?

C’est donc décidé, vous aussi, vous voulez jouer, et faire partie de la grande mouvance #onestpret pour contribuer à combattre le réchauffement climatique ? C’est parti, voici les premiers défis à relever, diffusés hier et aujourd’hui.

Défi n°1 : Videz votre boîte mail !

Vous pensiez avoir la conscience tranquille en n’imprimant pas vos mails ? C’est certes un bon début, mais cela ne suffit pas. Les données numériques aussi polluent. Que ce soit par l’équipement nécessaire pour avoir toutes ces données (ordinateurs, tablettes, smartphones) ou par bien la gestion de leur stockage (notamment les datacenters), les mails produisent indirectement beaucoup de gaz à effet de serre. Aussi, ne gardez que ce qui compte vraiment et supprimez vos vieux e-mails, qui polluent inutilement votre boîte. Désabonnez-vous des courriels que vous ne lisez pas (si, si, tout en bas, vous avez le lien “se désinscrire”). Pour les fainéants, il existe même de petits utilitaires qui font le tri pour vous, comme Cleanfox, par exemple ! Alors hop, on s’y met, et on fait un screenshot avant/après à poster avec le #onestpret, évidemment.

Défi n°2 : On ramène un super mug / une super gourde au travail

...Et on oublie les gobelets en plastique ! Combien de gobelets consommez-vous au bureau ? À chaque tasse de café (peut-être même deux l’un sur l’autre, sinon c’est trop chaud !), à chaque verre d’eau ? Et si vous rameniez votre mug favori au boulot ? Celui avec les oreilles de Mickey ou le souvenir de votre dernier voyage façon I ❤️ Barcelona ? Et puis tant qu’on y est, on prend aussi une gourde. La bonne vieille gourde de scout, ou alors une jolie bouteille en verre, au design raccord avec la déco du bureau. C’est vous qui voyez. Mais imaginez un peu : 4 verres d’eau et 2 cafés par jour, donc 6 gobelets en plastique, d’économisés. Sur une semaine, cela fait 30 gobelets de moins. Sur un an, pas moins de 1400 gobelets. Et si tout l’open space fait pareil… On arrive facilement à plus de 10 000 gobelets à jeter en moins. C’est tout simplement énorme, alors imaginez à l’échelle de votre ville, ou même de notre pays ! Des tonnes et des tonnes de déchets plastique en moins, pour contribuer à enrayer le réchauffement climatique grâce à un simple mug… :)

À votre tour, rejoignez le mouvement, et contribuez à sauver la planète. Rien qu’à votre échelle, vous pouvez faire la différence. Comme le dit Bénabar dans sa chanson :

“C'est l'effet papillon... Petites causes, grandes conséquences” #onestpret

Effet papillon #onestpret