Manger local : 5 arguments pour se lancer ! Lecture : 4 min
  1. Accueil
  2. Alimentation
  3. Manger local : 5 arguments pour se lancer !

Manger local : 5 arguments pour se lancer !

Découvrez pourquoi consommer local est bon pour la planète, mais aussi bon pour la santé et l’économie locale ! Tour d’horizon du sujet.


À quoi bon privilégier la consommation locale ? Pourquoi se soucier de la provenance des aliments ? Quels sont les avantages à prioriser le local pour remplir son assiette ? Les réponses à ces questions que vous vous posez. 

Consommer local pour retrouver le vrai goût des aliments

Combien de tomates avez-vous achetées sans saveur ? Idem pour les melons, les abricots, etc.

Bien souvent, les fruits et légumes que nous achetons en grande surface sont cueillis avant maturité, afin de pouvoir supporter le transport. Ils seront ensuite maturés artificiellement pour être vendus. Une aberration d’un point de vue gustatif, puisque les fruits ont besoin de soleil et de chaleur pour être sucrés.

C’est pourquoi en choisissant d’acheter vos fruits et légumes à des producteurs locaux, vous êtes sûr d’avoir des produits cueillis mûrs, prêts à être consommés. Faites le test et achetez vos prochains fruits à des agriculteurs près de chez vous : vous serez assurément surpris de la saveur de ceux-ci.

Faire le plein de vitamines avec les produits locaux

Un autre inconvénient à la cueillette précoce : les produits cueillis voient leur quantité de vitamines diminuer dès le moment où ils sont ramassés. Ce qui signifie qu’ils perdent une grande partie de leurs nutriments au cours du transport, avant d’être acheminés par les circuits classiques. 

En faisant le choix de vous fournir auprès des producteurs près de chez vous, vous bénéficiez ainsi de produits aux qualités nutritives intactes. Une aubaine pour votre alimentation, qui sera alors bien plus riche en vitamines, ce qui favorise bien entendu une bonne santé. 

Savoir enfin ce que l’on met réellement dans notre assiette

Les scandales alimentaires réguliers et relayés par les médias marquent les esprits. C’est aussi une raison de plus pour devenir locavore ! Entre la vache folle, les lasagnes au cheval ou encore les rappels réguliers de produits porteurs de bactéries, il y a de quoi se poser des questions sur ce que nous mangeons réellement. 

Le meilleur moyen de le savoir reste encore de s’approvisionner à la source ! Pour les fruits, les légumes, mais aussi la viande ou le poisson, rien de tel que de s’adresser aux professionnels qui, pour nous, créent cette nourriture. Vous aurez de plus l’occasion de discuter avec eux et constater à quel point leur métier les passionne. 

Réduire son empreinte carbone en mangeant local

Un meilleur goût, plus de vitamines, une provenance sûre… Que d’avantages pour le local ! Mais qu’en est-il de l’empreinte écologique de ce mode de consommation ? Lui aussi est gagnant dans la consommation locale ! Cela permet notamment de limiter le transport des marchandises, donc le carbone généré par les poids lourds. 

D’autre part, la saisonnalité des aliments a également une grande importance. En effet, les fruits et légumes cultivés sous serre sont responsables d’une production de CO2. Alors, affichez un calendrier de récolte sur votre frigo et adaptez les menus en fonction de la saison ! 

Le meilleur moyen de dynamiser l’économie près de chez soi

Les agriculteurs souffrent des prix tirés vers le bas, dictés par les géants de l’agroalimentaire. Ce n’est pas pour autant que le kilo de pommes de terre ou d’oignons est moins cher pour vous… En court-circuitant les intermédiaires, vous faites bien souvent quelques économies, tout en ayant l’assurance de rémunérer au prix juste le producteur

Cela crée une économie locale et vertueuse, qui permet de créer des emplois, mais également de sauver de petites exploitations. Il s’agit d’un moyen simple et efficace de faire vivre nos campagnes et de valoriser nos agriculteurs (tout en offrant une sortie ludique aux enfants !).

Alors, qu’attendez-vous à présent pour vous aussi, vous mettre à la consommation locale ? Vous pouvez par exemple dès à présent vous renseigner auprès de l’AMAP la plus proche de chez vous, et ainsi expérimenter une nouvelle manière de faire vos courses !