8 astuces pour laver sa vaisselle de manière écologique Lecture : 8 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. 8 astuces pour laver sa vaisselle de manière écologique

8 astuces pour laver sa vaisselle de manière écologique

S’attaquer à la corvée de vaisselle ? Rien de bien compliqué. Tout le monde sait le faire même si en général personne n’en a vraiment envie... Malheureusement, entre l’éponge jetable avec son grattoir vert rempli de colle et le liquide vaisselle à base d’ingrédients pétrochimiques, la seule chose réellement écologique, c’est l’énergie que l’on met à frotter la vaisselle. Voici donc nos 8 astuces pour y remédier et laver sa vaisselle tout en préservant l’environnement.

1. Fabriquer son propre liquide vaisselle

C’est assurément une très bonne manière de maîtriser la composition du produit qui entre en contact avec votre vaisselle et vos mains. Du savon de Marseille, du savon noir liquide, du bicarbonate de soude, des cristaux de soude et éventuellement de l’huile essentielle : rien de toxique ne finit donc dans les rejets d’eaux de lavage.

Vous n’êtes pas fan de DIY, pas le temps ni l’envie de vous lancer dans la fabrication d’un liquide vaisselle ? Détournez-vous tout de même des produits vaisselle classiques qui contiennent du méthylisothiazolinone, du benzisothiazolinone et d’autres biocides communément nommés « phosphates » qui sont extrêmement toxiques et dangereux pour les milieux aquatiques.

Privilégiez alors un liquide vaisselle avec la mention Ecocert qui vous garantit un produit sain sans composants chimiques. Nous proposons sur notre shop des solutions écologiques, fabriquées en France, sans sulfates, sans colorants ou autres dérivés de pétrole, dans des flacons recyclables fabriqués à partir de plastique recyclé.

2. Faire la vaisselle à la main sans éponges synthétiques ?

Les éponges jetables vertes et jaunes cumulent les points négatifs. Ce sont de véritables nids à microbes qui s’effritent rapidement. Elles sont polluantes, toxiques et non recyclables. Pour frotter la vaisselle délicate ou dégraisser sans rayer, passez aux éponges réutilisables. Lavables en machine à 60° pour détruire les bactéries, elles sont aussi bien plus belles avec leurs motifs colorés aux évocations animales ou champêtres.

Certains modèles d’éponges lavables disposent aussi d’une face grattoir. Il s’agit alors d’une face en toile de jute cousue de l’autre côté du rembourrage.

Vous pouvez également fabriquer une éponge écologique tawashi. Cette éponge originaire du Japon se fabrique à partir de vieux tissus. Vous donnez ainsi une seconde vie à des vêtements usagés. Effet 2 en 1 pour faire sa vaisselle de manière écologique.

3. Remplacer les brosses en plastique

De nos jours de nombreuses alternatives au plastique existent et les accessoires ménagers ne sont pas en reste. Fini les brosses en plastique polluantes, place aux brosses en bois et leurs poils naturels. Comme pour les modèles d’éponges lavables, vous disposez d’un large choix pour récurer les taches tenaces de vos plats, poêles et casseroles. Fibre de coco ou crin de cheval, certaines brosses sont même rechargeables. Plus besoin de jeter le manche, il vous suffit de changer la tête.

4. Boucher l’évier ou utiliser une bassine

Sans conteste les meilleures solutions sont souvent les plus simples. Pour économiser l’eau au moment de faire la vaisselle, bouchez les deux éviers et remplissez-les ou utilisez deux bassines. Le premier bac reçoit la vaisselle sale alors que l’autre sert d’eau de rinçage.

Pour les fonds de poêles ou de casseroles dans lesquelles les aliments ont accroché, vous pouvez effectuer un pré-trempage avec une eau de cuisson, comme l’eau de cuisson des pommes de terre par exemple, qui dégraisse efficacement. Une astuce antigaspi qui limite en plus la consommation d’eau propre et dissout efficacement les graisses brûlées.

5. Installer un économiseur d’eau

Vous n’avez qu’un seul évier et vous n’êtes pas convaincu par le système des bassines ? Faites jusqu’à 50 % d’économie d’eau grâce à l’installation rapide et sans travaux d’un mousseur-régulateur au bout du robinet de votre évier. Vous conservez le même débit, mais le mélange de la pression de l’air avec l’eau réduit significativement le volume qui s’écoule. Passant de 12 litres par minute à 5 ou même 2,5 litres selon le modèle de bague choisi.

Kit économie d’eau pour robinet et douche
Faites des économies d’eau et d’électricité conséquentes grâce au kit d’économie d’eau Oopla. Il s’adapte sur la plupart des robinets et douches et s’installe en quelques minutes par vos soins.

Toutes les économies d’eau possibles au moment de faire la vaisselle sont bonnes à prendre pour préserver la ressource et alléger la facture.

6. Utiliser un cake vaisselle

Tout comme pour les cosmétiques, le produit vaisselle peut lui aussi être solide. Plus doux pour les mains et pour l’environnement il n’a généralement pas le même effet moussant. La bonne nouvelle c’est que moins il y a de mousse moins vous avez besoin d’eau pour rincer. Fini aussi les conservateurs, les tensioactifs pétrochimiques et les flacons en plastique. Vous frottez alors directement votre éponge ou votre brosse sur le cake vaisselle pour récupérer la fine mousse.

Un véritable savon de Marseille peut alors faire l’affaire. Ou bien, si vous souhaitez un produit plus spécifique, lancez-vous dans un DIY pour fabriquer votre propre produit vaisselle solide. Les ingrédients nécessaires : du SCI, un tensioactif doux d’origine végétale, du vinaigre blanc, des cristaux de soude et des huiles essentielles.

7. Utiliser un lave-vaisselle

N’en déplaise aux fervents défenseurs de la vaisselle à la main, le lave-vaisselle est plus économe en eau et en électricité. À remplissage équivalent, il consomme moins de ressources pour laver autant de verres, de couverts et d’assiettes qu’une vaisselle nettoyée à la main. La raison est simple : le lave-vaisselle travaille en circuit fermé. L’eau est prélevée une seule fois puis passe au travers d’un filtre entre les phases de lavage et de rinçage, avant de repasser dans les bras de lavage qui la propulsent.

Un lave-vaisselle consomme en moyenne 12 litres d’eau par cycle, alors qu’un lavage à la main varie entre 40 et 100 litres. De même pour le chauffage de l’eau. Le nettoyage manuel se révèle plus énergivore en termes de kilowattheure.

8. Choisir le bon programme et les bons produits

Tous les lave-vaisselles sont maintenant équipés dans leur menu d’un programme éco. De prime abord le choix de ce programme peut surprendre, car il dure généralement plus longtemps que les autres. Malgré tout, il consomme moins d’eau et d’énergie qu’un cycle classique, car les paramètres de l’appareil sont optimisés en ce sens. En utilisant en plus le programmateur pour démarrer le lave-vaisselle pendant les heures creuses, vous ferez également des économies sur votre facture d’électricité.

Il convient également de s’intéresser aux pastilles de lavage pour une utilisation vraiment écologique du lave-vaisselle. En effet, les tablettes classiques du commerce sont souvent chères, suremballées dans du plastique et composées d’ingrédients toxiques pour les milieux aquatiques, notamment du phosphate. Préférez donc les pastilles en vrac, proposées dans certains magasins bio spécialisés. Elles auront tout de même un emballage, mais celui-ci est hydrosoluble.

Ou bien, pour n’avoir aucun doute sur la biodégradabilité de vos tablettes lave-vaisselle, vous pouvez vous lancer dans la réalisation de pastilles ou de poudre vaisselle maison. Une recette simple qui ne nécessite que du bicarbonate de soude, des cristaux de soude, de l’acide citrique, du gros sel et de l’eau... Enfin, remplacez le produit de rinçage par du vinaigre blanc, beaucoup plus écologique et économique.

Malgré tous ses avantages, le lave-vaisselle sert en général plutôt pour la petite vaisselle : assiettes, verres, couverts, etc. Il reste alors toujours les poêles, casseroles et autres ustensiles divers à dégraisser à la main.