Zéro déchet : boutique de produits ecoresponsables et réutilisables

10 produits et objets du quotidien à ne plus jeter Lecture : 12 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. 10 produits et objets du quotidien à ne plus jeter

10 produits et objets du quotidien à ne plus jeter

La pollution et l’épuisement des ressources naturelles sont en grande partie liés à nos habitudes de consommation. Pour réduire notre impact environnemental tout en réalisant des économies, il est important de lutter contre le gaspillage. Voici une liste de 10 produits et objets du quotidien à ne plus jeter et à réutiliser.

Le gaspillage entraîne une surconsommation, qui est à son tour responsable d’une pollution et d’une dépense de matières premières et d’énergie préjudiciables pour l’environnement. Pour briser ce cercle vicieux, il est important de réduire au maximum ses déchets, en réutilisant, en réparant et en recyclant. Voici 10 produits et objets du quotidien à ne plus jeter.

Les épluchures de fruits et légumes

Environ 30 % de nos déchets sont en réalité des biodéchets qui peuvent être compostés et servir à rendre la terre plus fertile et les végétaux plus résistants.

Lorsque les biodéchets ne sont pas triés et partent à la poubelle, ils sont emmenés dans des décharges puis incinérés. N’étant pas combustibles, ils génèrent des gaz à effet de serre comme le CO2 biogénique.

Si vous habitez en appartement, vous pouvez réaliser votre compost dans un lombricompost.

À lire aussi
Comment avoir son propre compost en appartement ?
Retrouvez dans cet article nos meilleurs conseils pour démarrer le compostage, tout en vivant dans un appartement (même petit).

Les épluchures d’agrumes

Oranges, mandarines, pamplemousses, citrons : les épluchures d’agrumes, idéalement bio ou bien rincées pour éliminer les résidus de pesticides, peuvent être très utiles. Elles contiennent de l’acide citrique et sont donc un anticalcaire naturel. Vous pouvez remplir votre évier ou une bassine d’eau chaude et y placer des verres accompagnés de pelures d’agrumes. 10 minutes et un bon rinçage plus tard, les traces blanches auront disparu.

Ces épluchures sont utiles pour obtenir des zestes à utiliser en cuisine, ou encore pour fabriquer un nettoyant multi-usage écologique en laissant macérer pendant deux semaines dans un récipient hermétique des pelures d’agrumes et du vinaigre blanc, que vous mélangerez ensuite avec un peu d’eau : vous obtiendrez un produit efficace et parfumé.  

À lire aussi
DIY : Fabriquer un nettoyant multi-usages écologique
Les produits d’entretien industriels contiennent presque tous des substances toxiques qui contribuent à la pollution de l’air intérieur de nos logements. Or, il est tout à fait possible de fabriquer un nettoyant multi-usages très efficace et naturel, avec seulement deux ou trois produits écologiques.

Les vêtements usés

Plutôt que de jeter vos vêtements troués ou tachés, vous pouvez leur donner une seconde vie même si vous n’êtes pas un as de la couture. Il est par exemple possible de transformer facilement un T-shirt en coton en sac à vrac pour aller faire vos courses, ou des collants filés en tawashi, ces petites éponges lavables et réutilisables.

À lire aussi
DIY : Fabriquer une éponge écologique tawashi
Le tawashi est une éponge écologique et zéro déchet originaire du Japon. Tissée à partir de chutes de vêtements usés, elle est lavable en machine et réutilisable des centaines de fois. Découvrez tous nos conseils pour réaliser vous-même votre éponge tawashi !

Vos vêtements abîmés peuvent aussi servir à fabriquer des bee wraps, ces emballages alimentaires durables enduits de cire d’abeille, mais aussi des torchons, mouchoirs ou essuie-tout en tissu, des pochettes pour les lunettes, des lingettes démaquillantes, des trousses de toilette… Les possibilités sont très nombreuses.

À lire aussi
DIY : Fabriquer un film alimentaire réutilisable en coton et cire d'abeille
Vous en avez assez des films alimentaires jetables ? Pourquoi ne pas passer aux films réutilisables ? Vous pouvez même les réaliser facilement chez vous et avec peu de matériel.

Les appareils électroniques ou électroménagers en panne

Nombreux sont les Français qui préfèrent racheter du neuf lorsque leurs appareils tombent en panne, persuadés que la réparation coûtera plus cher que le rachat.

Pourtant, il existe maintenant tout un réseau de ressourceries dans lesquelles vous pouvez, à l’aide de bénévoles bricoleurs, apprendre à identifier les pannes et à réparer vous-même vos appareils. Vous réalisez ainsi des économies conséquentes et contribuez à lutter contre la surconsommation, la pollution et l’épuisement des ressources naturelles.

À lire aussi
Allonger la durée de vie des objets pour protéger l’environnement
Pour éviter de jeter, pourquoi ne pas allonger la durée de vie de vos objets ? Des alternatives existent pour consommer autrement.

Les chutes de savon ou de shampoing solide

Les derniers grammes d’un bloc de savon ou de shampoing solide sont parfois difficiles à manipuler. Il est donc tentant de les jeter et de les remplacer par un produit neuf. Pourtant, ces chutes sont très faciles à réutiliser. Vous aurez juste besoin d’une casserole et d’un moule.

Une fois que vous avez réuni suffisamment de chutes de savon ou de shampoing solide, rassemblez-les dans une casserole et faites-les chauffer à feu doux. Mélangez pour obtenir une pâte homogène, versez dans un moule, laissez refroidir et démoulez : vous voici l’heureux propriétaire d’un nouveau savon ou shampoing tout neuf ! Dans les deux cas, utilisez de préférence des chutes du même modèle de shampoing solide ou de savon, pour ne pas mélanger les compositions.

Autre astuce : vous pouvez glisser une chute de savon dans une éponge fendue. Il vous suffira de passer l’éponge sous l’eau pour qu’elle mousse.

Les pots et bouteilles en verre

Pots de yaourts, de confiture ou de conserves en verre, bouteilles de soupe ou de limonade : conservez ces récipients pour stocker vos produits ménagers maison, vos épices et autres aliments achetés en vrac.

Si vous êtes manuel, vous pouvez transformer ces pots en distributeur de savon ou en mug, y faire germer des graines ou couler vos bougies maison.

Les fruits trop mûrs

De nombreux fruits peuvent servir à réaliser des masques naturels pour le visage ou les cheveux. Si vous avez oublié quelques fruits dans votre corbeille et qu’ils sont trop mûrs pour être consommés crus, utilisez-les pour prendre soin de vous ! Vous pouvez faire un masque avec une banane et une cuillère à café de miel ou bien un avocat et deux cuillères à soupe d’huile d’olive, un demi-concombre et un yaourt, un quart de pomme et un filet de jus de citron ou encore le jus d’un demi-pamplemousse et une cuillère à soupe d’argile blanche.

À lire aussi
DIY : 13 recettes de masques pour le visage
La peau de notre visage est soumise à de nombreuses agressions : pollution, froid, soleil… Elle n’est pas épargnée et a besoin d’être chouchoutée pour retrouver tout son éclat. Si les cosmétiques coûtent cher, il existe en revanche de nombreuses recettes économiques et naturelles pour fabriquer vous-même vos masques pour le visage. Nous vous en faisons découvrir 13 !

Les aliments « périmés »

Il faut tout d’abord distinguer deux choses différentes : la DDM, ou date de durabilité minimale, qui a remplacé la DLUO (date limite d’utilisation optimale), et la DLC, date limite de consommation. La DDM figure sur l’emballage avec la mention « à consommer de préférence avant le » et signifie qu’une fois la date passée, le produit reste consommable, mais peut perdre en saveur ou en croquant par exemple. Aucun risque donc à manger un aliment dont la DDM est dépassée.

La DLC, elle, signalée par la mention « à consommer jusqu’au », indique que le produit peut provoquer une intoxication alimentaire s’il est consommé après la date limite. Cependant, certains produits comme les yaourts par exemple peuvent encore être mangés une fois la DLC passée. Ne prenez pas de risques, mais fiez-vous à votre odorat, c’est une excellente indication.

Les coquilles d’œufs

Les coquilles d’œufs sont généralement jetées sans plus de considération. Pourtant, elles peuvent être broyées et dispersées près du potager pour repousser les limaces ou encore réduites en poudre et placées au fond d’un plat à récurer si vous lavez votre vaisselle avec un tawashi.

Vous pouvez aussi vous en servir de récipient pour faire germer des graines, les mettre au compost ou les placer dans de petits filets accrochés aux pêchers pour repousser le champignon responsable d’une maladie nommée la cloque.

À lire aussi
7 idées de réutilisation de ses coquilles d’œufs dans le jardin
Nous avons pour habitude de jeter nos coquilles d’œufs. Pourtant, elles ont de nombreuses vertus, notamment pour les plantes et les potagers. Riches en minéraux, elles constituent un excellent engrais naturel et ont la capacité d’éloigner les nuisibles. Voici 7 idées pour les réutiliser dans le jardin.

Le papier journal

Lorsque vous avez fini de lire votre journal, surtout ne le jetez pas. Le papier journal est très efficace, froissé en boule et humidifié, pour nettoyer les vitres et les miroirs. Placé au fond du bac à légumes de votre frigo, il absorbera les mauvaises odeurs.

En cas d’averse, il peut être roulé dans une paire de chaussures pour les sécher. Vous pouvez aussi en mettre une couche au fond de la litière de votre chat pour que la caisse ne se salisse pas ou encore l’utiliser comme paillis dans votre potager pour éviter la pousse des mauvaises herbes.

Soulagez donc la planète en allégeant votre budget et redoublez d’inventivité pour réutiliser au lieu de jeter !